Rapport 2015

L’année 2015 a été qualifiée par l’Association Changement de Mentalités pour le Développement ACMED d’ « ANNEE DE L’ENVIRONNEMENT ».

A cette occasion, un projet intitulé « LES AMIS DE L’ENVIRONNEMENT AMEN » a été choisi. Ce projet est basé sur la lutte contre la dégradation de l’environnement et contribue à la préservation de notre écosystème. Les adhérents de ce projet étaient représentés par des femmes et des hommes qui ont à cœur la préservation de notre environnement, la lutte contre les phénomènes de la pollution, d’où qu’ils viennent. Dans le groupe il y a des professeurs, des journalistes, des éleveurs, des paysans. Ils se sont lancé comme défi principal la promotion d’une vie dans un environnement avec zéro déchet plastique, zéro sachet plastique.

Cette année fut retenue également pour le lancement des activités de l’association..

Des campagnes de sensibilisation et d’information ont été menées afin d’expliquer aux populations ciblées de Yirimadio et Sogoniko en commune VI et Lafiabougou en commune IV du District de Bamako, le danger lié à l’utilisation abusive des sachets et tous autres déchets plastiques. Cette activité s’est déroulée au mois de janvier 2015. La campagne d’information et de sensibilisation  a vu la participation de beaucoup de femmes et d’enfants au niveau des communes bénéficiaires.



Lors des campagnes d’information et de sensibilisation,  des causeries-débats, des sketch, des projections se sont déroulés pour montrer aux populations locales le degré de dangerosité que nous encourons pour l’emploi, de façon abusive et exponentielle, des sachets et tous autres déchets plastiques non biodégradables.

Des femmes ont été choisies pour la simple raison qu’elles sont les plus concernées par le phénomène de destruction et de dégradation abusive de notre écosystème, par conséquent,  notre environnement. Si les habitudes et les mentalités des femmes changent, il va de soi  que cela fasse tâche d’huile chez les autres couches de la société.

Les jeunes et les enfants parce qu’ils ont une grande capacité de compréhension, et puis, ils sont les adultes de demain. Pour cette raison, ils ne sont pas restés en marge de l’activité. En essayant de faire évoluer leurs habitudes et comportements vis-à-vis de l’environnement, notre champ d’action s’agrandit…

Une journée de sensibilisation dans chacun des quartiers des communes citées nous a permis d’atteindre 377 femmes, enfants et jeunes. Soit un total de 1131 personnes. L’engouement que les activités ont suscité auprès des populations locales était grand, quant à la prise de conscience du bon comportement que tous nous nous devons d’adopter vis-à-vis de notre environnement. A leur tour, les représentants des groupes cibles n’ont pas manqué de remercier les membres de Association Changement de Mentalités pour le Développement ACMED pour leur initiative en faveur du patrimoine commun mondial qu’est l’environnement. Ce Thème « Les AMIS DE L’ENVIRONNEMENT AMEN » qui donna son nom au projet proprement dit n’a pas fait manquer une seule occasion aux acteurs de l’association pour qu’ils se battent, corps et âme, contre toutes dégradations de la Nature.

Pourtant, nous demeurons persuadés que les problèmes climato-environnementaux sont l’affaire de tous. Il est temps, pour les pays africains, et le Mali, en particulier, de  prendre la défensive…

Une bonne idée très bien réfléchie qui nous amène à faire allusion à la rencontre internationale de Marakech.

C’est ainsi qu’aux  travaux de la COP 22 qui se poursuivaient à Marakech au Maroc, deux organisations de la société civile malienne ont eu à animer des thématiques qui étaient : « Les

femmes et énergie, l’économie verte, les femmes s’adaptent aux changements climatiques ».  C’est dire donc, à quel point l’implication des femmes dans le processus de changement des comportements et des mentalités est d’importance capitale.

Après avoir envahi nos villes,  les sachets et autres déchets plastiques, de nos jours, polluent nos campagnes et s’immiscent dangereusement dans les cuisines. Les emballages végétaux sains et non polluants peuvent-ils résister ?

Dans tous les cas, les sachets plastiques sont l’affaire du Président de l’Association Changement de Mentalités pour le Développement ACMED. Au point que ses élèves d’un lycée privé du quartier de Yirimadio l’appellent OZONE… Car le Président a horreur des sachets plastiques. Il n’en laisse, pratiquement, aucun sur son passage.

A l’Association Changement de Mentalités pour le Développement ACMED, notre impression est que nos Etats se doivent de chercher tous les moyens, où qu’ils pourraient se trouver, afin de marginaliser la marginalisation…

A cet effet, notre association a besoin de beaucoup plus du soutien indéfectible de partenaires techniques et financiers qui lui permettrait d’apporter sa petite pierre à l’édification d’un monde exempt de catastrophes naturelles liées aux émissions excessives des gaz à effet de serre…

 

Le lancement des activités de l’association a eu lieu, le 30 Mai 2015.

A cette occasion  une Conférence-débats, avec le thème PAIX ET RECONCILIATION NATIONALE a été organisée à la Maison de la Presse.  Cette cérémonie a connu la participation du Bureau Exécutif National de notre association BEN-ACMED et de plusieurs dizaines de sympathisants et de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle

 

Bamako, le 15 Janvier 2016

Le Président Goudia Konaté